Le festival de la Chaise Dieu

musiqueclassiquefestival

Comme chaque année, c’est le cœur et l’âme remplis d’émoi que les amoureux de musique disent au revoir au festival de la Chaise Dieu. Cette année encore, les rideaux s’ouvrent sur ce rendez-vous musical. Ce sera du 22 août au 1er septembre prochain. Et pour cette édition, Julien Caron, directeur du festival, a sorti le grand jeu. Lisez plutôt.

C’est quoi le festival de la Chaise Dieu ?

Le festival de la Chaise Dieu est un festival de musique qui réunit chaque année, généralement en fin du mois d’août, dans l’Abbaye de la Chaise Dieu, des centaines d’amoureux de mélodies savoureuses autour de la musique romantique, la musique symphonique, et la musique contemporaine.


Il faut reconnaître que le festival a fait un sacré bout de chemin depuis sa création. A ce jour, son histoire est marquée par de célèbres noms de la musique tels que Georges Cziffra, Ivry Gitlis, Jean-Philippe Collard, Michel Corboz, Maurice André, Krzysztof Penderecki, Mstislav Rostropovitch, Jean-Claude Magloire, Augustin Dumay, etc.

En 2016, le festival fêtait 50 années d’existence, marquées par des prestations de centaines de musiciens à la renommée incontestée.

Quelles qu’aient été la splendeur et la beauté des éditions passées, pour l’année 2019, le directeur du festival, Julien Caron, promet un événement qui laissera d’éternelles empreintes dans le cœur et dans l’âme des festivaliers.

Si vous voulez participer à l’édition 2019, il va falloir vite réserver un hôtel. Vous pourrez trouver d’intéressantes offres sur ce site.

Quelles nouveautés pour l’édition 2019 ?

Alors qu’en 2019, le public a eu droit à une plongée inoubliable dans les douces et passionnantes eaux de la musique contemporaine, l’édition 2019, la 53ème, promet des nouveautés certaines. Comment ? Voici.

A en croire le directeur du festival, 2019 sera l’année du retour aux sources. En termes concrets, le public sera égayé de musiques romantiques et baroques. Devinez où cela se passera : dans l’Abbatiale, le plus grand auditorium du Massif Central.

En guise de concert d’ouverture, une jeune chorale interprétera, le 23 août, le classique La Passion selon Saint-Jean de Bach. Ce n’est pas le genre d’ouverture qu’on manque. Le lendemain, samedi 24 août, une autre jeune génération d’interprètes de musique ancienne présentera l’oratorio Santa Teodosia. D’un jour à l’autre, les présentations se succéderont, les unes toutes aussi envoûtantes que les autres.

Le 31 août sera une autre journée épique pour les festivaliers. Paul McCreesh, un grand habitué du festival, sera sur place pour présenter Haendel.

Et pour ceux qui voudraient savoir, nous vous soufflons que l’orchestre de la Garde républicaine sera, pour une toute première fois, présent à ce festival. Il présentera la célèbre Symphonie Fantastique.

Pour finir, la soirée du dimanche, la dernière soirée du festival sera animée par la célèbre Contralto Delphine Galou avec les airs sacrés de Vivaldi.

A tous les festivaliers, le 22 août est à quelques pas seulement. Soyez prêts.